Corsica - Le portail de la Corse
 L'autre regard sur la Corse
 Recherche       
 

 EN CORSE
 A la une
-
 Politique
-
 Socit
-
 Economie
-
 Identit
-
 Culture
-
 L'INFO EN PLUS
 L'actu de France3 Corse
-
 Vos photos / Vidos
-
 CHRONIQUES
 L'dito du mois
-
 Le bloc-notes
-
 Commentaires
-
 Le mot du mois
-
 Vistu dall'Italia
-
 SERVICES
 Abonnement
-
 Recevez l'info par SMS
-
 Les archives
-
 Newsletter
-
 Forum Club-Corsica
-
 Qui sommes-nous ?
-
 Webmaster : Mettez de l'info sur votre site
-
 MENSUEL
-
N168 - Septembre 2013
N168 - Septembre 2013
-
-
Tlcharger le PDF  Envoyer cet article un ami Imprimer cet article
-
 

Par Joseph-Guy Poletti

 
 

L'inconvnient d'un lectorat cliv

 
 

Ce qui a fait la force des nationalistes risque de devenir leur faiblesse. Leur progression, ces dernires annes, s'est faite autour d'une tactique unique...

 
 

- Ce qui a fait la force des nationalistes risque de devenir leur faiblesse. Leur progression, ces dernires annes, s'est faite autour d'une tactique unique: ni gauche ni droite, Corse avant tout. Si elle ne fut pas immdiatement oprante, elle a la fin des comptes port ses fruits puisque le mouvement, toutes tendances confondues, reprsentante dsormais 30% des suffrages exprims. Mais il y a loin, trs loin, d'une forte opposition au fait majoritaire, ce dernier ne tiendrait-il qu' la plus faible des marges.
Ce qui a profondment chang en tout cas, c'est le rapport de force l'intrieur mme de la mouvance nationaliste. Au dtour des annes 90, les indpendantistes se flicitaient de la perte d'influence des autonomistes et, leur damant le pion Bastia, ils clbraient avec clat  la fin du simeonisme . Au printemps prochain, si victoire il y a, ce ne pourrait tre que celle d'un Simeoni, le prnom seul aura chang, Gilles ayant assur la relve de son pre et de son oncle.
Et, tout bien rflchi, il n'y a l rien que de trs normal: sous l'impulsion, dcisive, de la lutte de libration nationale, la faveur des militants est alle vers les tenants des positions les plus radicales qui incarnaient la rupture. Mais quand il s'est agi de rallier les suffrages des dus des partis traditionnels, ces lecteurs nouveaux se sont tourns vers la forme de contestation la plus consensuelle, celle qui leur demandait une remise en cause idologique minimale, celle donc qui prtend vouloir rompre avec les clans d'une part et avec la lutte arme et ses drives manifestes d'autre part.
Mais le plus difficile, c'est maintenant. Que faire d'un lectorat autonomiste aussi cliv ds lors qu'on a dcid de franchir le pas, de passer d'une opposition attrape-tout la gestion des affaires ? La prochaine municipale de Bastia pourrait fort bien illustrer ce dilemme : un pas vers la gauche et j'affaiblis mon aile droite; un pas vers la droite et j'affaiblis mon aile gauche; si je reste au centre, je risque fort de rpter inlassablement le mme score: et si je joue la carte de l'union avec les partisans de l'indpendance, je suis intimement persuad de tout perdre. Pas vident!
C'est ici pourtant qu'il faudrait faire preuve d'imagination, mais de cette imagination-l qui impliquerait l'laboration d'une stratgie, on n'en voit gure la couleur. Mais est-elle seulement possible?


 
 

Joseph-Guy Poletti

 
 
  Envoyer cet article un ami Imprimer cet article


 
-
-
- Cuntrastu
-
Posez vos questions aux invits de l'mission Cuntrastu
-

-
-
- BLOGS CORSES
-
  corseprato 
  mamidoudou 
  marthepoli 
  ajacciomonberc... 

 > Tous les blogs 

-
- A VOTRE AVIS
-
Les excutions sommaires se succdent en Corse sans que rien ne soit en mesure d'endiguer cette violence extrme. Pensez-vous que la responsabilit d'une telle drive en incombe l'tat ?
 
OUI
NON
Sans opinion

-
-
-
-

 Club-Corsica  E-Mail  Voyage  Info  Shopping  Qui sommes-nous ?  Contact  Agence web
Toute la Corse sur Club-Corsica.com